Musulmans, féministes et cathos : la manif contre l’islamophobie à Lyon

« Oui à la laïcité, non au laïcisme. » Tel était le slogan phare de la manifestation contre « les lois islamophobes » organisée à Lyon par la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI) ce samedi 15 mars. A l’occasion des dix ans de la loi du 15 mars 2004 sur l’interdiction des signes religieux ostensibles à l’école, une trentaine d’associations réunies dans un « collectif féministe pour l’égalité » avaient lancé un appel à manifester contre ces mêmes lois dans différentes villes de France.
Si les femmes sont majoritaires, les hommes sont en tête du cortège... Crédits Rue89Lyon

En tête de la manif contre l’islamophobie, des hommes. Les femmes étaient toutefois majoritaires dans le cortège © Rue89Lyon

Le rendez-vous est donné à 14h place Bellecour par le CRI qui a déployé les gros moyens (camions, sono, banderole). Une demi-heure plus tard, quelques centaines de manifestants (environ 400 selon la police, un millier selon les organisateurs) ont entamé une marche dans toute la Presqu’île lyonnaise pour revenir à Bellecour.

Les organisateurs dénoncent un « engrenage depuis la loi de 2004 qui a conduit à des lois islamophobes (interdiction du hijab, circulaire interdisant aux mères voilées d’accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires…) et légitime la haine de l’Islam ». Le mot d’ordre officiel est la « défense de la laïcité » et le combat contre « l’intégrisme laïque » qui vise selon eux à combattre les religions.