Procès de la femme voilée à Trappes : "Des policiers islamophobes"

Le procès de la jeune femme, dont le contrôle d’identité avait dégénéré et entraîné des violences, s’est ouvert mercredi à Versailles par l’examen d’une QPC mais sans la jeune femme. Verdict attendu le 8 janvier.
Le procès de la femme au niqab, au coeur du contrôle mouvementé de Trappes (Yvelines) en juillet, s’est ouvert mercredi 11 décembre à Versailles par l’examen de la première QPC déposée en France contre l’interdiction du voile intégral dans l’espace public. Le tribunal rendra son verdit sur les faits et sur la QPC le 8 janvier.