CREATION DE LA COORDINATION CONTRE LE RACISME ET L’ISLAMOPHOBIE

Depuis la première affaire dite du foulard islamique en 1989 , la situation en France n’a fait que s’aggraver pour les millions de citoyens français de confession musulmane.
La lepénisation de la classe politique, et la contamination des institutions et des médias ont entraîné un véritable déchaînement contre cette catégorie de la population , et il ne se passe plus un Mois sans que l’on nous sorte une affaire de foulard, de virginité , de mariage forcé, d’imam expulsé , de cantine scolaire, de fichage de musulmans, de lieu de prière, etc… dont la finalité ne vise qu’à essentialiser et diaboliser les musulmans et à en faire le nouvel ennemi. Nous assistons à une forme de chasse aux sorcières qui n’est pas sans rappeler des zones sombres de notre histoire, une sorte de mélange de Vichyisme et de Mac carthisme. Des musulmans sont obligés de cacher leur confession et prétendent qu’ils sont végétariens pour ne pas dire qu’ils mangent halal, d’autres quittent la France pour aller sous des cieux plus cléments, par centaines d’autres changent leurs prénoms pour avoir ou garder leur emploi, par milliers des jeunes filles se voient exclure du monde du travail et tentent de se replier sur des emplois communautaires, et tout ceci met en danger l’unité nationale , la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Devant cette situation nous avons décidé d’agir, d’abord pour protéger l’état de droit et dénoncer ces pratiques dignes d’un autre temps, et puis de mener un combat sur le champ social , juridique et surtout politique afin de mettre un terme à cette islamophobie dont le Président de la République nous dit : « l’islamophobie doit être combattue comme le racisme et l’antisémitisme ». Mais nous constatons que la volonté politique et les moyens existent seulement pour d’autres causes, et que les musulmans de ce pays sont encore une fois de plus les laissés pour compte de la République, devant la complicité ou l’indifférence quasi générale.

C’est pourquoi nous sommes contraints de prendre l’initiative et de créer la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI) qui devrait permettre de mettre en évidence l’ampleur du phénomène d’exclusion des musulmans. La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie CRI n’est pas une énième organisation venue enrichir le paysage de la diversité associative et culturelle, ou qui a l’ambition de représenter telle ou telle catégorie de la population ou bien de parler en son nom auprès de telle institution ou lieu de pouvoir. Elle se veut un outil accessible à toutes les victimes du racisme et plus spécifiquement de l’islamophobie (véritable parent pauvre des politiques de lutte contre les discriminations et les exclusions) , afin de combattre juridiquement, socialement, culturellement et surtout politiquement ce qui relève aujourd’hui d’un phénomène systémique qui exclut les musulmans et musulmanes des écoles, du travail et parfois des espaces publics etc….
L’un des objectifs de cette coordination consiste à tenter d’amener la classe politique à prendre ses responsabilités en renforcant sérieusement les dispositifs répressifs dans ce domaine , et en légiférant comme elle l’a fait pour le racisme, l’anti sémitisme et le négationnisme et s’apprêterait à le faire pour l’homophobie.

Nous invitons l’ensemble des citoyens et plus particulièrement les victimes ou témoins directs de tout acte , propos, image ou écrit islamophobe à nous saisir en nous donnant le maximum d’éléments à travers le site www.crifrance.com , mais aussi en nous transmettant leurs analyses, critiques ou écrits autour du thème de l’islamophobie.

Mentions légales

 
Thèmes