La laïcité instrumentalisée contre l’islam

La prise de position de Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, d’interdire aux mères voilées d’accompagner les sorties scolaires relève de la stigmatisation gratuite des citoyens français de confession musulmane qui devient de plus en plus insupportable.

Cette décision, qui est en contradiction avec les avis de la Halde en la matière (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) ne vise qu’à prendre une nouvelle fois pour cible la communauté musulmane de France à l’approche d’échéances électorales qui verra certainement le thème de l’islam occuper tous les esprits dans une atmosphère malsaine.

Encore une fois, le ministre argue faussement de la défense de la laïcité pour justifier sa position. Cette stratégie dépassée ne marchera pas car de plus en plus de citoyens français rejettent cette instrumentalisation et ne sont pas dupes des machinations qui se trament pour faire la course à l’électorat d’extrême droite. Quand la laïcité se déguise contre l’islam, c’est l’ensemble de l’édifice républicain qui se trouve fragilisé.

Le CMF condamne fermement de telles pratiques qui relèvent de la démagogie. Il appelle au respect des décisions de la Halde et demande au personnel politique de se focaliser sur les vrais problèmes de société. Constatant un climat de plus en plus lourd sur les affaires liées à l’islam, le CMF se joint à tout appel qui irait dans le sens d’un rapprochement des forces vives de l’islam de France et de la société civile en vue de l’établissement d’une réponse sereine à ces manipulations.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF).

 
Thèmes