Une piscine réservée aux juifs ?

Une piscine aménagée aux lycéens juifs de l’école talmudique.

Le retour ces dernières années du principe de laïcité sur le devant de la scène a des conséquences inattendues. La ville d’Aix-les-Bains (Savoie) et sa piscine municipale peuvent en témoigner. Vendredi dernier, rapporte le Dauphiné libéré, une baigneuse aixoise a souhaité se rendre à la piscine entre midi et deux. L’accès lui a été refusé : à cette heure-là, l’usage de la piscine est réservé aux lycéens juifs de l’école talmudique de la ville qui préparent leur épreuve de natation du bac. Or, comme le souligne le Dauphiné, la piscine ne ferme pas ses portes quand les élèves d’autres établissements scolaires y nagent.

La particularité vient d’une décision datant de 1977, octroyant un usage de la piscine aux seuls élèves de l’école talmudique, à certains horaires et sur certaines périodes (d’octobre à février). Ces lycéens ne pouvant se baigner avec des personnes de l’autre sexe, ils réservent la piscine le vendredi, tôt le matin pour les filles et en milieu de journée pour les garçons. L’école juive paye d’ailleurs la piscine pour cet usage particulier, tandis que les autres établissements scolaires en jouissent gratuitement.
« Je veux savoir si nous enfreignons le principe de laïcité »

Le député-maire d’Aix-les-Bains, Dominique Dord, s’est montré selon le Dauphiné embarrassé par cette affaire, dont les origines remontent à une précédente municipalité. « Ce système fonctionne depuis 35 ans sans qu’aucun maire avant moi ne change quoi que ce soit, qu’aucune opposition municipale n’aborde la question. Aujourd’hui, cette histoire est placée sous les projecteurs et je comprends qu’elle puisse faire débat », a-t-il déclaré.

La situation risque de changer rapidement. Le centre nautique sera rénové en 2012, et les travaux seront l’occasion de remettre les choses à plat. « Toutes les plages horaires accordées aux clubs sportifs et au lycée talmudique seront posées et réétudiées », prévoit Jean-Claude Loiseau, chargé du tourisme dans la communauté d’agglomération. Le maire d’Aix-les-Bains précise : « Je vais demander une consultation juridique pour savoir si aux yeux de la loi, nous enfreignons le principe de laïcité ».

 
Thèmes