La mariée dévoilée de Lyon 9

La mariée dévoilée de Lyon 9

Suite à l’affaire de la mariée dévoilée lors de la cérémonie de mariage qui eut lieu à la mairie de Lyon 9ème, l’association CRI a sollicité le Président de la République ainsi que le Ministre de l’Intérieur sur ce fait illégal, et humiliant en ce jour joyeux qu’est l’union, qui plus est applaudi et encouragé par le Préfet ...

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Ministre de l’Intérieur,

Le respect de l’État de droit, de la laïcité et de la dignité humaine ne concernerait-il pas certains citoyens de ce pays ?
Ainsi, à une élue de la mairie du 9ème arrondissement de Lyon qui a imposé à une mariée d’ôter son voile (lequel ne dissimulait en aucune manière son visage), le Préfet Jean-François Carenco a apporté un soutien -par écrit- et en ces termes :
« Sachez que je salue l’initiative que vous avez prise au cours de cette cérémonie. Je tiens à vous témoigner mon soutien pour cette attitude républicaine. »
La jeune mariée, choquée, humiliée et dont la cérémonie de mariage s’est achevée en pleurs, s’est donc vu opposer un déni de droit à la fois par une élue et un haut représentant de l’État. Alors qu’il est le garant du respect des lois de la République, ce Préfet a donc apporté sa caution à une initiative à la fois illégale et anti-laïque et ce, au mépris de l’obligation de réserve inhérente à sa fonction.
Si les principes de laïcité et d’égalité devant la loi ont encore un sens, alors vous vous devez, en tant qu’autorité de tutelle, d’exiger un retrait officiel de ces propos.
Comment pourrez-vous espérer obtenir le civisme, notamment des plus jeunes, sans exiger une exemplarité irréprochable des détenteurs de l’autorité ?
Nous espérons vous avoir convaincu qu’il y a là un précédent inacceptable et dangereux.

Dans l’attente de vous lire, nous vous prions d’agréer Messieurs l’expression de notre haute considération.