François Hollande ou l’art de l’esquive

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobe (CRI) dénonce l’attitude lâche et irresponsable du candidat François Hollande en visite à Lyon pour son meeting de campagne.

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie avait appelé à un « comité d’accueil » sous forme de rassemblement ce Jeudi 1er Mars à la Gare de la Part Dieu, en ayant pris soin d’alerter les autorités ainsi que l’équipe de campagne de Monsieur Hollande, afin que les choses se passent au mieux. (Chose regrettée ensuite car la mobilisation aurait pu prendre la forme de « flash mob » pour arriver à l’improviste et interpeller le candidat.)

Ce comité d’accueil composé d’une trentaine de militant-tes n’avait pas l’intention de jeter des œufs ou des pierres comme certains militants du PS l’ont fait lors de la visite de Nicolas Sarkozy à Bayonne , mais simplement d’interroger le candidat Hollande sur la Loi islamophobe et liberticide votée par les socialistes et leurs amis au Sénat le 17 Janvier 2012, et sur la montée inquiétante de l’islamophobie sur lesquels il n’a toujours pas dit un mot .

Au lieu de répondre à ces préoccupations légitimes, et indispensables pour que les citoyens, musulmans en particulier, puissent voter en connaissance de cause pour les présidentielles, Monsieur Hollande , dont l’équipe de campagne et les collaborateurs les plus proches ont échangé avec CRI pour l’organisation de cette rencontre, n’a rien trouvé de mieux que d’esquiver de manière lâche les militant-tes en évitant la gare de la Part Dieu où il était attendu.

Puis le groupe de militants s’est rendu au Palais des sports de Gerland où devait se dérouler le meeting , et là encore , Monsieur Hollande et son équipe sont arrivés dans une cohorte de véhicules encadrés par des policiers, sirènes hurlantes, pour lui permettre de rentrer en évitant le groupe qui l’attendait à l’entrée du palais des sports, dont les portes d’entrée avaient été fermées à la foule.

Des banderoles « OUI A LA LAICITE et NON A L’ISLAMOPHOBIE ont été déployées devant l’écran géant installé devant le palais des sports et une prise de parole et des slogans ont été scandés à plusieurs reprises lors du discours de François Hollande devenu spécialiste de l’esquive dans le fond et dans la forme !

En effet nous avons écouté le discours du candidat Hollande et nous n’avons pas entendu un mot (contrairement à ce qui avait été promis par ses collaborateurs) sur la fameuse loi votée par le Sénat, ni sur l’islamophobie , le racisme , les discriminations ni sur la misère à tous les niveaux dans laquelle se débattent nos quartiers et leurs habitants.

Il est vrai que les musulmans de France n’ont pas choisi le communautarisme et les dîners politisés comme celui du CRIJF pour obliger Monsieur Hollande et d’autres candidats à venir faire allégeance et promettre monts et merveilles . Mais le mépris affiché par le candidat socialiste comme par l’ensemble de la classe politique à ces millions de musulmans finira , nous l’espérons , par aiguiser leur civisme et leur politisation afin qu’ils investissent, avec les laissés pour compte et autres opprimés de toutes les couleurs, le champ du pouvoir.

L’émergence du mouvement politique des banlieues issu du 4 ème Forum Social des Quartiers Populaires (FSQP) et des 3 èmes Rencontres des Luttes de l’Immigration sera de toute manière l’outil approprié et la caisse de résonnance pour faire entendre la voix des oubliés , des stigmatisés, des opprimés et de tous ceux qui aspirent réellement à une société plus juste et plus fraternelle .

Lyon le 1er Mars 2012, Abdelaziz Chaambi CRI – FSQP

 
Thèmes