Abdelaziz Chaambi : « On ne veut pas d’un nouveau Christchurch en France ! » Enregistrer au format PDF

Posté le 13 août 2020 - 1679 visites

Président et fondateur de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI), Abdelaziz Chaambi a répondu à quelques questions de Mizane.info après la double tentative d’incendie contre des mosquées du Rhône. Le militant et cadre associatif appelle à une mobilisation efficace et à une action immédiate pour prévenir un nouveau Christchurch en France (double attentat terroriste d’extrême droite qui a frappé en 2019 deux mosquées en Nouvelle-Zélande, faisant 51 morts et 49 blessés). Entretien.

Mizane.info : Quelle est votre réaction après la double tentative d’incendie contre deux mosquées à Bron et Lyon ?

Abdelaziz Chaambi : Maintenant, il faut agir avec des outils opérationnels et efficaces. J’ai proposé la création d’un Fond de défense des musulmans qui récolterait de l’argent de manière transparente dans les mosquées. Par exemple à Lyon, on prendrait rendez-vous avec une mosquée tous les 3, 4 ou 6 mois. On ferait une collecte et on indiquerait le montant récolté sur un site consacré. Un comité de sages serait chargé de gérer cet argent d’abord au niveau régional, puis nationale et ensuite européen. Nous pourrions prendre les meilleurs avocats pour produire des procès et de la jurisprudence qui nous protège contre les allumeurs de feu, les agitateurs de haine, les Zemmours et compagnie. Si demain nous les faisons condamner pour incitation à la haine, cela va calmer beaucoup de gens, car ces individus incitent beaucoup de gens fragiles à la haine et au passage à l’acte. Ras-le-bol de ces représentants musulmans à deux balles qui ne font que comptabiliser les drames. Les gens en ont marre de ces représentants qui ne se manifestent qu’à ce moment-là et viennent sur place lorsque les préfets se déplacent, quand ils se déplacent.

Lire la suite sur Mizane.info

Dans la rubrique "Islamophobie"