Nouvelle menace sur les nounous voilées

Posté le 20 mars 2013 - 36093 visites

islamophobie de gauche, de droite et du milieu.

Demain, les nounous voilées pourront être exclues à la fois des crèches publiques ET privées.

Demain, les nounous voilées à domicile ne seront autorisées à porter le voile qu’avec un accord express de leurs employeurs.

Demain, les nounous voilées devront choisir entre leur foi et leur travail voire, pour les plus précaires, leur survie !

Il est encore temps de se mobiliser pour leur épargner une telle injustice !

Pour cela, SIGNEZ et PARTAGEZ la pétition en bas !

Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie

Le 19 mars 2013

Monsieur le Premier Ministre, Madame Vallaud-Belkacem Ministre des Droits des Femmes, Monsieur Mohamed Mechmache Président d’AC LE FEU et Chargé de mission auprès du Ministre de la ville, Mesdames et Messieurs les Députés,

Le mépris peut-il faire office de politique publique ?

Monsieur Mohamed Mechmache, fort de votre expérience de terrain notamment en tant que Président d’AC LE FEU, vous avez accepté une mission du Ministre de la ville pour l’implication citoyenne des habitants des quartiers populaires. Il s’agit donc de donner la parole aux habitants de ces quartiers qui, par le jeu pervers des discriminations à l’emploi et au logement se trouvent être, en grande proportion, des citoyens français de confession musulmane.
Eh bien voici quelques éléments de cette « parole » trop longtemps étouffée :

- Devons-nous disparaître de l’espace public pour répondre à une injonction d’acculturation à marche forcée ?
- Notre visibilité – lorsqu’elle est tolérée - doit-elle être accaparée par l’inénarrable Hassan Chalghoumi – véritable caricature de l’Islam de France et de sa représentativité ?
- Sommes-nous en droit d’accéder enfin, à une citoyenneté égalitaire et apaisée…
Une citoyenneté somme toute « normale » ?
- L’islamophobie qui englobe les discriminations en tout genre, les agressions physiques et verbales, les profanations de tombes et de mosquées, les exclusions des femmes voilées du monde du travail, de la formation, et des loisirs… sont-elles une vue de l’esprit ou une réalité qui devrait être transcrite dans la loi, au même titre que l’homophobie et l’antisémitisme ?
- Les 93% d’électeurs de confession musulmane (plus de 2 millions…) ayant porté leurs suffrages sur le candidat Hollande peuvent-ils prétendre à autre chose que du mépris ?
Car vu de ces quartiers, tout porte à croire que c’est bien de mépris qu’il s’agit… !

En effet, comment interpréter autrement cette succession de lois toutes plus islamophobes les unes que les autres et TOUTES votées très majoritairement par cette Gauche toujours plus défaillante sur la seule question qui vaille…
La question sociale !

Après la loi d’exception du 15 mars 2004 et celle d’avril 2010 nous assistons à l’émergence d’une nouvelle loi islamophobe, votée au Sénat le 17 janvier 2012 (par la majorité de gauche), et représentée dernièrement en janvier 2013 par un élu de gauche à l’assemblée nationale. Et pour terminer, nous dénonçons également la circulaire de l’ancien Ministre Luc Chatel qui exclu les mamans voilées des sorties scolaires et qui a été reprise par l’actuel Ministre de l’éducation M.Vincent Peillon.

En termes d’encouragement à l’implication citoyenne, vous avouerez qu’on peut faire mieux… !

Après une forte mobilisation de plus de 30 000 signataires pour notre pétition contre la loi anti-nounous voilées, après un vote de barrage quasi-unanime contre le Président sortant, après un soutien massif lors des législatives vous donnant la majorité à l’assemblée, nous pensions en avoir fini avec 10 ans de Sarkozysme et d’islamophobie débridée. C’était sans compter les idéologues laïcards qui confondent neutralité de l’Etat et uniformisation forcée du corps social.

Le gouvernement souhaitait avoir la parole des habitants des quartiers…Vous l’avez !

Il est maintenant de votre devoir de l’entendre en abrogeant la circulaire Peillon sur les accompagnatrices scolaires et en abandonnant définitivement cette proposition de loi qui jettera, n’en doutez pas...! quelques milliers d’assistantes maternelles dans la misère.

Assistantes maternelles qui, rappelons-le, ont été choisies par des parents pour contribuer, ni plus ni moins, qu’à l’éducation de ce qu’ils ont de plus cher au monde :
Leurs enfants !

Enfin, nous osons espérer Madame la Ministre du Droits des Femmes que pour vous aussi, le féminisme ne se résume pas aux manifestations hystériques des FEMEN financées par d’occultes manipulateurs, mais qu’il s’agit, au contraire, d’une lutte au plus prés des femmes du quotidien… pour le respect de leurs droits, notamment en terme d’accès à l’institution scolaire et à l’emploi…

Dans la rubrique "Actu islamophobie"