Laïcité très agressive - des paroles aux actes… Enregistrer au format PDF

Posté le 18 juin 2013 - 1817 visites

Dans son rapport publié le 30 avril 2013, la Commission américaine sur les libertés religieuses internationales, dont les membres sont nommés par le Président américain et le Congrès, a ainsi qualifié de « très agressive » la pratique française de la laïcité.

Les restrictions qui en découlent "créent une atmosphère d’intimidation » qui « limitent les opportunités d’emploi et économiques, particulièrement pour les femmes musulmanes qui portent le foulard."

Un état des lieux on ne peut plus lucide et objectif – les membres de cette commission ne saurait être soupçonnés d’islamisme rampant - sur le vécu de millions de citoyens français de confession musulmane.

L’agressivité du discours finissant immanquablement par se traduire dans le réel, on assiste donc à une vague de violences islamophobes - qu’elles soient verbales ou physiques - sans précédents.

De la Présidente de Riposte Laïque, Christine Tasin, qui en appelle à « tirer dans le tas » des musulmans qui ne voudraient pas avoir le bon goût de disparaitre de l’espace public, à la Ligue de défense juive qui filme et diffuse ses ratonnades en passant par les agressions à répétition d’Argenteuil ; les violences symboliques, verbales et physiques dont sont victimes les citoyens musulmans de ce pays sont à la mesure de l’extraordinaire impunité de leurs auteurs.

Lettre au président de la république à envoyer à :
mettre CRI en copie : coordination @ crifrance.com

« Je veux être un président qui d’abord respecte les Français, qui les considère »


Monsieur le Président,

Tels étaient vos propos lors du débat de second tour de l’élection présidentielle.

Sachez que les citoyens musulmans de ce pays – dont 93% vous ont accordé leur suffrage lors de l’élection présidentielle - n’en sont plus à demander de la considération.

Nous n’exigeons que l’application du droit commun, à commencer par le droit élémentaire à la sécurité,

Nous n’exigeons que le respect de notre citoyenneté,

Nous n’exigeons que la reconnaissance du caractère spécifiquement islamophobe, de la vague d’agressions en tous genres dont nous sommes les victimes.

Lorsque les dégradations de mosquées et de tombes musulmanes deviennent monnaie courante,

Lorsqu’à Argenteuil, la jeune Leila enceinte de 4 mois, se fait tabasser et arracher son voile, c’est bien d’ISLAMOPHOBIE dont on parle !

Et c’est bien sur le compte de l’ambiance délétère et de la banalisation des discours islamophobes qu’il faudra mettre la perte de son bébé…

C’est pourquoi, Monsieur le Président, il est impératif que, au même titre que l’antisémitisme et l’homophobie, la loi reconnaisse et empêche l’existence de propos et d’actes spécifiquement islamophobes : le respect des valeurs républicaines l’exige !

Ce projet de loi devra être soumis de toute urgence au Parlement pour qu’enfin les pouvoirs publics puissent combattre sérieusement ce fascisme drapé de laïcisme…

Dans la rubrique "Actu islamophobie"