Bilan de la marche européenne contre l’islamophobie le 14 mars 2015 Enregistrer au format PDF

Posté le 18 mars 2015 - 9 visites

Félicitations à toutes celles et ceux qui se rassemblés et ont organisé ces rassemblements.

17 villes ont rejoint la dynamique pour dénoncer l’ambiance islamophobe du moment et les graves atteintes aux droits et aux libertés (affaire Msakni, affaire Aikel, meurtre à Carpentras, auditions policières d’enfants, jugements sommaires, etc).

Nous étions présent pour dénoncer ces graves dérives, et aussi et surtout pour exiger la création d’une commission parlementaire sur l’islamophobie composée de membrespolitiques désignés et de membres de la société civile, journalistes indépendants, sociologues, militants, afin de mettre en lumière ce qui se passe réellement car beaucoup ne savent pas et d’autres fond la sourde oreille, et aussi mesurer le vrai danger que fait peser cette situation pour notre pays et pour la cohésion sociale et nationale.

L’injonction à "je suis Charlie" ne peut être le seul moyen de donner du sens au collectif. Le vrai enjeu collectif est de comprendre ce que dit l’autre quand il n’est pas d’accord, et d’accepter son point de vue quand il n’est pas d’accord.

La pensée unique ne saurait faire partie de notre paysage politique ou philosophique.

L’expression d’une souffrance ou d’un ras le bol doit être prise en compte par les pouvoirs publics au risque d’aggraver des phénomène de rupture et de violence déjà présents dans nitre société.

Dans la rubrique "Actu islamophobie"