Argenteuil : non au silence politique, nouvelle mobilisation contre l’islamophobie

La mobilisation n’a cependant pas été aussi massive qu’attendue. Quelque 600 personnes (400 selon la police, un millier selon les organisateurs) ont répondu à l’appel à rassemblement, « pacifique mais ferme » pour dénoncer « le fascisme islamophobe », selon Kamel Razkhallah, porte-parole du Collectif des habitants d’Argenteuil et de Bezons.

 
Thèmes