Bobigny : faux communiste potentiel mais vrai islamophobe (vidéo)

a diversité n’est pas un argument cosmétique pour la liste Union Démocrates et Indépendants (UDI) « Rendez-nous Bobigny », elle est une réalité incarnée à la simple présentation des colistiers choisis pour diriger la mairie en cas de victoire le 30 mars.

Cette nouvelle offre politique de droite, menée par Stéphane De Paoli, a su séduire les Balbyniens au premier tour des municipales le 23 mars. En obtenant 43,9 % des voix, la liste UDI – soutenue par l’UMP, le Modem mais aussi l’Union des démocrates musulmans de France - a devancé la maire sortante Front de Gauche (communiste) Catherine Peyge (40,3 %).

Tout se jouera au second tour. Pour au moins un électeur, l’affiche de campagne de « Rendez-nous Bobigny » suffira pour ne pas voter UDI. Guidé par l’islamophobie, un Balbynien âgé a signifié sans état d’âme son dégoût de la présence de musulmans dans la liste de Stéphane De Paoli.

En cause, la présence, en première ligne de l’affiche, d’une musulmane voilée, assimilée à une « intégriste » par le vieil homme. Face à lui, Christian Bartholmé, 5e sur la liste UDI, cherche à défendre la militante. Il finit très rapidement par aller la chercher pour permettre à celle qui était faussement mise en accusation de s’exprimer. Une caméra témoigne de la scène ubuesque.