Communiqué de CRI concernant le licenciement des animateurs en centre de loisirs

Jeunes musulmans ! Restez chez vous !

Toujours à l’affût et jamais en manque d’imagination, après avoir fait interdire les élèves portant le voile dans les établissements scolaires, après avoir tenté d’en interdire l’accès à leurs mamans (bien que l’obligation de neutralité ne concerne que les agents du service public et pas leurs usagers), voilà que nos inquisiteurs laicards lancent une énième polémique, cette fois sur le jeûne des animateurs de vacances lors du Ramadan.

Sans doute auraient-ils préférés les voir oisifs, errants au pied de leurs immeubles, mais il se trouve que ces jeunes gens, en l’occurrence musulmans, ont choisi de travailler durant leurs vacances scolaires... Va-t-on leur reprocher leur dynamisme ?

Sensée garantir la neutralité de l’État pour préserver le libre exercice des cultes, voilà que la loi de 1905 fait l’objet de toutes les instrumentalisations, exclusivement à l’encontre des musulmans, pour s’immiscer toujours plus dans leurs pratiques religieuses, même les plus intimes tel que le jeûne.

Il y a là une remise en cause extrêmement grave, non seulement de la laïcité originelle (dont ces idéologues devraient s’inspirer), mais aussi du droit de travail sensé protéger les salariés contre d’éventuels abus de leurs employeurs.

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie s’opposera et combattra par tous les moyens juridiques et politiques ces dérives toujours plus stigmatisantes à l’encontre des citoyens français de confession musulmane.
Nous appelons enfin les pouvoirs publics à sortir de leur silence complice pour mettre un terme à cette escalade dangereuse pour la paix et la cohésion sociale.

www.crifrance.com