COMMUNIQUE DE PRESSE, Lyon, le 14.11.2015

Cette tragédie que connaît la France en ce moment même doit appeler nos consciences à respecter le deuil national en ne se plaçant pas dans une logique des débats stériles qui diviseraient davantage le pays. Nos premières pensées s’adressent à toutes les familles des victimes, auxquelles notre soutien est indéfectible.
Il y a en France des forces nuisibles qui tentent vraisemblablement de déstabiliser la société française. La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie condamne fermement ces actes et compte sur toutes les intelligences qui visent à favoriser et pérenniser la paix sociale. CRI compte également sur l’Etat pour la protection et la sûreté de tous ses citoyens et invite les médias à faire preuve de discernement et de retenue concernant les mots et analyses tendancieuses qui pourraient encore, comme lors des attentats de janvier dernier, stigmatiser et alimenter des haines interculturelles ou religieuses.
Notre malheureux contexte actuel ne doit pas servir les intentions terroristes qui consistent à installer la peur et la méfiance mais au contraire à renforcer la solidarité et la cohésion nationale. CRI, malgré tout, en appelle à la prudence de chacune et chacun tant que l’émotion, les tensions sont au plus haut, n’étant pas à l’abri de réponses irrationnelles et haineuses de certains qui exploiteraient cette triste actualité. L’intérêt général est un impératif auquel CRI soumet sa position.

Jamilla FARAH, porte-parole CRI

Cette tragédie que connaît la France en ce moment même doit appeler nos consciences à respecter le deuil national en ne se plaçant pas dans une logique des débats stériles qui diviseraient davantage le pays. Nos premières pensées s’adressent à toutes les familles des victimes, auxquelles notre soutien est indéfectible.
Il y a en France des forces nuisibles qui tentent vraisemblablement de déstabiliser la société française. La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie condamne fermement ces actes et compte sur toutes les intelligences qui visent à favoriser et pérenniser la paix sociale. CRI compte également sur l’Etat pour la protection et la sûreté de tous ses citoyens et invite les médias à faire preuve de discernement et de retenue concernant les mots et analyses tendancieuses qui pourraient encore, comme lors des attentats de janvier dernier, stigmatiser et alimenter des haines interculturelles ou religieuses.
Notre malheureux contexte actuel ne doit pas servir les intentions terroristes qui consistent à installer la peur et la méfiance mais au contraire à renforcer la solidarité et la cohésion nationale. CRI, malgré tout, en appelle à la prudence de chacune et chacun tant que l’émotion, les tensions sont au plus haut, n’étant pas à l’abri de réponses irrationnelles et haineuses de certains qui exploiteraient cette triste actualité. L’intérêt général est un impératif auquel CRI soumet sa position.

Jamilla FARAH, porte-parole CRI

 
Thèmes