Le dévoilement, une obsession coloniale Enregistrer au format PDF

Posté le 3 juin 2019 - 478 visites

La volonté de dévoilement des femmes musulmanes trouve ses racines dans le fait colonial et n’a jamais cessé d’exister .

Chaque fois qu’un groupe politique, toutes sensibilités confondues, est en difficulté, il sort un amendement ou un projet de loi pour discriminer davantage les femmes musulmanes.

"C’est le voile qui cache l’incompétence politicienne".

A titre d’exemples :

Dans L’affaire baby loup, le front de gauche additionne sa voix à celles des socialistes, aux frontistes et futurs républicains, pour dénoncer une décision de justice favorable à une salariée discriminée pour port de voile.

Dans la même lignée, les sénateurs radicaux de gauche, en mal d’existence, font voter une proposition de loi anti-nounous, qui impose une soit disant "neutralité" des nounous à domicile, mais qui de fait est une violation des droits fondamentaux à l’endroit des femmes musulmanes.

 En 2015 les députés socialistes inscrivent à l’ordre du jour de l’assemblée nationale un projet de loi qui reprend les mêmes termes que l’article de loi "anti-nounous voilées" voté trois ans plus tôt par des sénateurs de gauche.

La mobilisation à l’appel de la CRI (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie) et d’autres associations, a en effet abouti au retrait de la tentative socialiste.

Nous avons dit NON aux précédentes tentatives d’exclusion des femmes musulmanes de la vie sociale, disons NON à cet amendement ISLAMOPHOBE !

Rejoignez les initiatives de lutte contre l’Islamophobie qui se multiplient partout en France.

Les élections municipales arrivent à grands pas. Soyons vigilants quant aux dérives islamophobes dans les programmes. Mettons les candidats face à leurs responsabilités, et faisons en sorte qu’ils se positionnent très clairement.

C’est l’union qui fait la force

#touchepasamamaman

Dans la rubrique "Communiqué"