Le feu ça brûle Enregistrer au format PDF

Posté le 17 mars 2019 - 574 visites

La stupeur et la colère sont les premiers sentiments qui nous viennent suite à l’annonce du meurtre de plus de 40 civils musulmans dans deux mosquées en Nouvelle Zélande. Nous témoignons notre douleur et notre fraternité aux familles des victimes, et réaffirmons la parole du prophète Mouhammad (paix et bénédictions sur lui) : « Vous verrez les Musulmans à travers leur bonté, leur affection et leur attachement réciproque, constituer comme un seul corps, quand l’un des membres souffre, il transmet sa fièvre et son insomnie à tout son corps. »

CRI, depuis plus de 10 ans maintenant, met en garde contre les discours de haine en France, en Europe et ailleurs. Plus de 10 ans à dénoncer les apprentis sorciers de la liberté d’expression qui laissent dire tout et n’importe quoi sur l’islam et les musulmans, sous couvert de liberté et de critique des religions, pour voir ce drame arriver dans un pays où les musulmans sont à peine 1% de la population et dont les enjeux sur ces questions sont pas loin de ceux de la France...

Depuis des décennies, on entend les mêmes éditocrates, intellectuels auto proclamés, déverser leur haine des religions et de l’islam, comme d’autres hier crachaient sur Jésus (paix sur lui) et voulaient “manger du curé”. Ces mêmes animateurs ou pseudo journalistes disent en même temps chercher le “vivre ensemble”, mais sont incapables de parler avec les vrais acteurs de l’islam en France sans les dénigrer ou les traiter à demi mot de salafiste, frère musulman, intégriste, ou islamiste. Ils préfèrent inviter des incapables que personne n’a désigné (Chalghoumi, Birbach, Drouiche, Boubakeur, etc) plutôt que de confronter ceux qui leur apporteront une potentielle contradiction et montreront les incohérences de leurs postures.

Mais personne n’est dupe sur cette hypocrisie républicaine, cette tartufferie qui dit d’un côté “vivre ensemble” et qui laisse attiser la haine sur tous les plateaux de télé et radio, jusqu’à ce que des horreurs comme celles-ci arrivent...

Quel est le rôle de l’état ?

  • L’état est responsable de ce qui se passe sur son sol.
  • L’état est responsable de la justice.
  • L’état est responsable du cheminement social, politique, et humain que suit ce pays.

Pourquoi la tuerie de Christchurch est un acte terroriste ?
Les meurtriers ne sont pas des “loups solitaires”, des “déséquilibrés”. Ils sont des individus se référant à une idéologie, une pensée, et leurs actes découlent de cette pensée. Ils sont des gens entraînés, équipés, préparés, réfléchis, organisés. En un mot : ils sont un groupe terroriste.

Quelle est cette pensée, d’où vient-elle ?
Cette pensée prend ses sources dans le racisme primaire et le nationalisme. Elle prétend à la défense de la nation, sans assumer l’histoire de cette même nation. Elle voudrait que l’histoire soit à sens unique et que les situations d’aujourd’hui ne soient pas les conséquences de celles d’hier.

La partie pendant laquelle l’Europe des siècles précédents tuait, pillait, volait les terres en Afrique et ailleurs. Et détrompez-vous, personne ne demande des excuses. Vous n’êtes pas coupables des crimes des générations d’avant, vous êtes seulement responsables de vos paroles et des crimes qu’elles pourraient engendrer. Vous menez une guerre psychologique et médiatique, relayée par un nombre non négligeable d’acteurs politiques, assumez ses conséquences.

Qui en fait la promotion ?

Les associations comme la nôtre ou d’autres n’ont aucune tribune médiatique, ni audience spécifique. Nous et d’autres avons déjà dénoncé l’antiracisme moral et paternaliste de la gauche, cet antiracisme qui n’a pas de portée sociale, et qui n’est que le prétexte à des politiques publiques et des subventions, et qui ne condamne jamais les dérapages médiatiques et politiques.
Nous dénonçons les médias et politiques qui laissent se répandre la haine et l’ignorance dans la population.

Nous appelons les intellectuels, journalistes, universitaires, historiens, professeurs, avocats, juges, élus, citoyens, à endiguer activement ces théories du chaos qui amèneront indéniablement notre pays à sa perte. Que chacun prenne ses responsabilités, en premier lieu les médias et l’état.

Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie, Grenoble, le 16/03/2019

Dans la rubrique "Communiqué"