Enfants enlevés à Bourgoin Jallieu : une affaire qui fait pschittt...

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie se réjouit de la forte mobilisation pour soutenir la famille MSAKNI dont les 5 enfants, DONT UN NOURRISSON DE 3 MOIS, ont été enlevés sur ordre du Procureur.

Deux manifestations ayant regroupé plusieurs centaines de personnes se sont déroulées hier et aujourd‘hui devant la Mairie de Bourgoin Jallieu et au Conseil Général .

Les manifestants , déçus de la position de la Mairie , ont marché vers le Conseil Général et ont demandé qu’une délégation soit reçue par l’élu chargé de la question sociale .

A l’issue de cette entrevue, nous avons appris qu’aucune enquête sociale n’a été effectuée auprès de la famille , et que le Procureur de la République a pris une décision scandaleuse sans consulter ni l’école des enfants ni les services sociaux. Lors de cette rencontre il a été acté que la mère verra son nourrisson demain matin . Mais nous exigeons que tous les enfants soient rendus à leurs parents dans les plus brefs délais , afin de limiter les dégâts psycho-affectifs qui sont aujourd’hui importants et irrémédiables.

Par ailleurs, le père, accusé à tord et calomnié par certains médias et des fonctionnaires islamophobes qui ont prétendu un départ imminent pour faire le Djihad en Syrie , et autres violences sur enfants , a été libéré cet après midi et il nous a rejoint à la manifestation pour nous dire que le dossier est vide , et que le juge d’instruction lui a parlé de son départ en Tunisie son pays d’origine, lui a confisqué son passeport tunisien, (en toute illégalité car le passeport tunisien est propriété de la Tunisie) interdit de quitter le territoire pendant une année avec un pointage bi-hebdomadaire au commissariat de Police .

Nous sommes choqués par ces décisions liberticides et à géométrie variable selon les pays d’émigration des familles françaises.

Nous dénonçons la psychose entretenue et l’irresponsabilité du Procureur de la République qui détruit une famille à partir de ses propres fantasmes et de son islamophobie manifeste puisqu’il s’est permis de criminaliser la culture des parents qui pour lui constitue un danger qui justifie l’enlèvement des enfants. (Voir reportage de France 3 Grenoble) .

Nous exigeons du Ministère de la Justice qu’il ordonne une enquête sur ces pratiques indignes et qui ne font qu’exacerber les tensions , , de prendre les sanctions qui s’imposent et de présenter des excuses à cette famille .

CRI va continuer son combat auprès de la famille afin qu’elle puisse recouvrer l’ensemble de ses droits et appelle tous les citoyens épris de justice et de respect des Droits de l’Homme à soutenir cette mobilisation

Lyon le 5 Février 2015

www.crifrance.com

 
Thèmes