Islamophobie : « Je me suis mise à pleurer comme une enfant »

Une jeune femme témoigne sur le site du collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) de l’agression physique dont elle a été victime dans le métro. Agression sans conséquences physiques graves. En revanche, on peut penser que prendre le métro ou même sortir dans la rue sera difficile psychologiquement. Extrait du témoignage.

Vers 16h45, je me suis dirigée vers le métro de la ligne 12 Marx-Dormoy. Il y avait du monde qui montait les escaliers et essayant de me frayer un chemin j’ai aperçu en face de moi un homme d’environ 1m85 qui me regardait en fronçant les sourcils et en faisant signe avec sa tête comme pour dire « non » en exclamant des « pfff ! »

Celui-ci s’est mis vraiment face à moi, m’a bloqué le passage et m’a mis un gros coup d’épaule (je mesure 1m67), puis a continué son chemin. Sur le coup, il m’avait tellement fait mal qu’un nom d’oiseau est sorti de ma bouche… Et cela a été tellement soudain et brusque que j’en ai perdu l’équilibre avant de me rattraper sur la rampe. Il ne s’est même pas retourné.

Ça m’a fait tellement de peine que je me suis mise à pleurer comme une enfant. J’ai l’impression que l’on est impuissant face à cette montée islamophobe…