Islamophobie : Le CHU va cesser ses pratiques discriminatoires

L’exercice de la médecine s’appuie sur des valeurs d’humanité et sur le devoir d’apporter soins et assistance à tous sans distinction. C’est ce principe noble et ambitieux qui a été honteusement bafoué au cœur même d’un centre hospitalier du sud de la France.

Printemps 2013, Mme R est venue consulter pour des soins dentaires. Ses cheveux sont couverts par un foulard qui ne constitue aucune gêne pour ce type de soin.

Pourtant très rapidement, le personnel médical lui indique que l’accès aux soins lui sera refusé si elle ne retire pas son voile. Très étonnée, Mme R a demandé des explications, mais n’a reçu pour seule réponse qu’un ultimatum :

1) Retirer le foulard et consulter tête nue

2) Retirer le foulard et porter une charlotte fournie par le service hospitalier

Le chef de service ira même jusqu’à faire placarder le message suivant (voir photo) : « Pour des raisons légales de sécurité et d’hygiène, les patientes voilées sont priées de retirer leur voile pour effectuer les soins. Une charlotte leur sera fournie. Merci de votre compréhension. Le chef de service. Professeur N ».

 
Thèmes