La campagne « Arrêtez d’être » dénonce les discriminations et l’islamophobie

Mardi 29 avril, une campagne visuelle a été lancée par le Collectif d’associations de lutte contre les discriminations (Stop le contrôle au faciès, AC Le Feu, Brigade antinégrophobie, le Cran, le DAL, le CCIF, etc.).
Ayant pour objectif de dénoncer »les promesses non tenues » du gouvernement (droit de vote des étrangers, la lutte contre les contrôles d’identité abusifs, l’accès aux droits des handicapés, etc), la campagne utilise un ton humoristique dans ses affiches.

Mardi 29 avril, une campagne visuelle a été lancée par le Collectif d’associations de lutte contre les discriminations (Stop le contrôle au faciès, AC Le Feu, Brigade antinégrophobie, le Cran, le DAL, le CCIF, etc.).
Ayant pour objectif de dénoncer »les promesses non tenues » du gouvernement (droit de vote des étrangers, la lutte contre les contrôles d’identité abusifs, l’accès aux droits des handicapés, etc), la campagne utilise un ton humoristique dans ses affiches.

Sur les réseaux sociaux, les hasthags #ArretezDetreNoir, #ArretezDetreJeune #ArretezDetreArabe, et même #Arrêtez d’être (visiblement) musulmane, sont utilisés. Le but étant de rentrer dans le jeu du gouvernement qui joue la carte du « changement, c’est maintenant ».

De plus en plus d’associations et de personnes réalisent ce phénonème inquiétant et grandissant contre les musulmans et l’islam en général. L’islamophobie reste alimentée par la classe politique, et les médias. Elle vise aussi bien les personnes physiques ou morales. Rien que dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, la mosquée de Pont-de-Beauvoisin, en Isère , a été dégradée par des tags de croix gammés et des inscriptions xénophobes.