« La catho-laïcité du Parti québécois a décomplexé l’islamophobie », selon le journaliste Lamine Foura

Le débat sur la charte des valeurs québécoises, qui interdit, entre autres, le voile dans la fonction publique et para-publique, a enflammé la province canadienne du Québec depuis la fin de l’été dernier. Cette charte est l’un des enjeux de l’élection provinciale du 7 avril prochain.

Le débat atour de celle-ci a fait beaucoup de dégâts collatéraux estime Lamine Foura, journaliste et animateur de radio communautaire à Montréal.

« Le parti québécois, Mme Marois et Mr Drainville [la Première ministre sortante et le ministre en charge du projet de charte, NDLR] et leur projet de charte ont décomplexé l’islamophobie au Québec », affirme Lamine Foura.

Il nuance son propos en ajoutant que « le discours islamophobe n’est pas dans la charte elle-même, mais dans sa justification même de la part de Mr Drainville qui a parlé, entre autres, de son inquiétude de l’islamisation de Montréal ! ».

« Ce discours était présent dans les réseaux sociaux. Il est alimenté par deux tendances. La première est carrément islamophobe et la seconde relève de l’extrême droite québécoise »,affime-t-il.

Il ne nie pas l’existence d’un discours intégriste, qui reste marginal selon lui. Il déplore que « La communauté musulmane soit prise en otage par deux discours qui s’auto-alimentent. Le discours intégriste qui demande à la communauté de se renfermer et de ne pas s’intégrer. L’autre discours est celui qui dit qu’être musulman c’est être intégriste, être un danger pour le Québec, être fou… »

 
Thèmes