Lille : les « anti-islamophobie » ont fait entendre leur voix

Le 15 mars 2004, Jacques Chirac faisait adopter une loi interdisant formellement le voile à l’école. Dix ans plus tard, la branche lilloise de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie se monte. L’une de ses premières actions a eu lieu ce samedi, place de la République.
Une centaine de personnes s’étaient donné rendez-vous sur le parvis des droits de l’homme, place de la République.

Souhaitant dénoncer « l’actuel climat d’islamophobie », les militants ont lancé un appel pour ce rassemblement face à la préfecture. La CRI est née à Lyon en 2008. Ingénieur télécom indépendant, Samir Driss a fondé et dirige l’antenne lilloise. « Notre but est de défendre et d’apporter un soutien aux victimes des agressions racistes et islamophobes, annonce le militant. Aujourd’hui, il y a une islamophobie d’État. » Et de dénoncer la loi de 2004 ou celle, plus récente, interdisant le voile intégral dans la rue.

 
Thèmes