Lutte contre le terrorisme et atteinte aux droits sont deux choses différentes

Le gouvernement, pour faire bonne figure dans son incapacité à gérer les problèmes de la France (chômage, guerres néo-coloniales couteuses et concurrentielles avec les USA, etc) préfère nous enfumer et s’en prendre à des innocents sur son propre sol.

Après avoir déclaré la guerre aux pauvres, aux roms et aux femmes voilées, voilà qu’il s’en prend à d’autres innocents.

Sous couvert de lutte anti terroriste, le gouvernement n’a rien trouvé de mieux à faire que de s’en prendre à une association française Ana Muslim en se basant sur des mensonges, et à mettre en difficulté ses responsables et leurs proches sans aucun lien avec les crimes de belgique toujours pas élucidés.

Cette association, Ana Muslim voir le site, a fait l’objet du gel de ses comptes, ainsi que deux de ses membres. nous les soutenons dans cette épreuve, et dénonçons cette injustice qui peut frapper n’importe lequel d’ entre nous et porter atteinte aux libertés fondamentales de tous.

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie n’est pas forcément d’accord avec tous les points de vue et analyses de Ana Muslim, mais nous dénonçons vigoureusement ces méthodes mafieuses qui consistent à faire des coups d’éclats médiatiques, à mentir au peuple français, à inscrire une forme de terreur dans les esprits des citoyens, qui se soldent forcément un jour ou l’autre par des actes graves, comme cela s’est déjà passé à Argenteuil ou Trappes ou dans d’autres villes. (agressions des femmes voilées, attaques et profanations successives de mosquées, etc, etc)

Posture de l’état ?

Les gouvernements qu’ils soient de droite ou de gauche nous montrent finalement que c’est une posture continuelle de l’etat français qui est exprimée ici en direction des français héritiers de l’immigration (principalement musulmans) et qui nous rappelle sa triste gestion coloniale.

Le vote des lois islamophobes depuis 10 ans, et des dispositifs d’exception sont la pour le confirmer.

Déjà au milieu des années 90, charles pasqua avait organisé des "rafles" dans des quartiers, et ailleurs en ciblant les musulmans dont certains ont été expulsés au Burkina Fasso et d’autres soumis à des assignations à résidence jusqu’à ce jour, sans oublier les dizaines d’imams expulsés sans aucune forme de procès ces dernières années.
la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie a déjà dénoncé maintes fois l’islamophobie structurelle qui sévit en france. une fois de plus, le gouvernement nous donne raison.

Mais ?

Quid du terrorisme d’état de l’état d’israël, condamné par 53 résolutions de l’onu ?!?
Quid des guerres de destruction très couteuses engagées avec les impôts des français au Mali, au Niger, en Lybie ?!?
Quid du recrutement par l’armée d’israël de citoyens français pour alimenter ses rangs et aller coloniser et massacrer en palestine ?!? 

Nous sommes choqués par les condamnations sélectives de nos responsables et des organisations de défense des droits de l’homme qui ont instauré de fait le deux poids et deux mesures dangereux pour les valeurs de la république et notre vivre ensemble .
afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté , nous dénonçons et condamnons le terrorisme qui consiste à s’en prendre des civils innocents.

Par ailleurs nous dénonçons vigoureusement un terrorisme d’état, une dictature larvée, qui ne dit pas son nom mais qui n’arrêtera pas les idées ni notre combat pour la justice la liberté et l’égalité.

Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie, le 4 juin 2014.