Mohamed BENTAHAR : L’avenir est ce que l’on en fait aujourd’hui. Demain est toujours trop tard

La condamnation du racisme, la protection des minorités, l’assistance aux réfugiés, la mobilisation de la solidarité internationale envers les plus nécessiteux, ne sont que des applications cohérentes du principe de la citoyenneté mondiale. »

Jean-Paul II

Marine Le Pen et ses alliances islamophobes

« J’ai lu qu’il avait comparé le Coran à Mein Kampf [le livre d’Adolf Hitler, ndlr], c’est son opinion. On a encore le droit d’avoir ces opinions-là, je crois, non ? »,
C’est en substance ce que déclare Marine Le Pen dans le JDD du 04 Mai 2014, à propos des déclarations de Geert Wilders avait également demandé aux musulmans de se conformer à la "culture dominante" ou à quitter le pays (Gert Wilders Leader du PVV aux Pays-Bas)

« Atteinte à l’honneur et à la dignité » des musulmans

Ce sont des propos qui alimentent l’islamophobie et « portent nécessairement atteinte à l’honneur et à la dignité de la communauté musulmane ».

Il y’a quelques semaines, Manuel Valls alors Ministre de l’intérieur a remué ciel et terre pour faire faire au Conseil d’Etat d’annuler le spectacle de Dieudonné caractérisé d’antisémite.

Les musulmans étant en partie des sémites (arabes ou berbères), se voient indirectement comparés aux nazis au travers le soutien aux propos de l’extrémiste néerlandais par Marine Le Pen.

Nous démocrates, serions nous assez honnêtes, assez correctes, assez justes, assez droits, assez francs au point de réclamer un traitement similaire de ces propos abominables de la présidente du Front National par Manuel Valls devenu Premier ministre ?

Serions nous assez clairs dans notre défense de ces peuples et de ces français d’obédience musulmane pour exiger une position de ceux qui ont pris la juste décision d’interdire le spectacle de Dieudonné (que j’ai personnellement contesté au nom de la liberté d’expression mais respecté car contre productive), et d’appliquer la jurisprudence Dieudonné à Marine Le Pen sur le thème antisémitisme et l’islamophobie ?