Perpignan, l’islamophobe récidive

De nouveau, l’islamophobe patentée de Perpignan s’en est prit à des femmes de confession musulmane.

Place Cassanyes, aux environs de 11h00.

La semaine dernière, une femme âgée a été agressé aux abords de l’école élémentaire Romain Rolland et ce matin, moi-même, j’ai été agressé verbalement par cette retraitée journaliste sur la place Cassanyes.

En m’apercevant en train de discuter avec des chibanis, elle a hurlé "Yahvé Akbar"

Je l’ai suivie et en plein coeur du marché de Cassanyes, elle s’en est prise à une femme voilée, elle s’est approché et lui a hurlé "Yahvé Akbar", ce qui a choqué et fait peur à cette femme qui faisait simplement son marché.

Suite à cela, j’ai appelé le 17 et j’ai décidé de lui demander d’attendre que la police arrive.

Bien évidemment, elle a voulu partir et je lui ai barré la route en lui répétant que la police arrivait.

Sur le côté du super U, une passante a pris faite et cause de l’islamophobe, en rétorquant qu’elle avait raison de dire que les musulmans sont des terroristes.

La plupart des personnes présentes étaient choquées de ses propos car devant les personnes présentes et puis plus tard devant les policiers, elle affirmait son droit à être islamophobe et qu’elle avait le droit de liberté d’expression car elle a le droit et le devoir lorsqu’elle voit des personnes revendiqué ostentatoirement leurs signes religieux de revendiquer la sienne ! Donc le droit de hurler et bousculer les citoyennes de confession musulmanes et les musulmans ou apparenté qui ont des barbes.

Des témoins ont précisé qu’ils avaient été témoins d’anciennes agressions dont l’une sur un vieux chibani.

Les policiers l’ont emmené voir l’officier de police judiciaire au commissariat.

Personnellement, elle m’a diffamé devant les policiers que j’ai pris à témoin. Elle m’a traité d’antisémite car je porte une casquette ou suis écrit PALESTINE.
Je porterai plainte pour diffamation.

En tant qu’association contre le racisme et l’islamophobie, nous allons envoyer un courrier immédiatement au préfet avec l’appui de notre avocat afin qu’il procède à un internement de cette femme qui montre clairement que le jugement du tribunal de Perpignan ne l’a pas refroidi ( 4 mois avec sursis) par rapport à ses agressions qu’elle continue de mener.

Nous vous invitons à vous rapprocher de nous si vous avez été témoin de ses agissements afin de faire un simple témoignage et pour les victimes de porter plainte.

Ne pas porter plainte équivaut à ce que cette islamophobe continue et fassent des émules. C’est de notre responsabilité de citoyennes et citoyens de lutter contre de telle injustice.

D’ailleurs, notre association à recemment porter plainte contre les responsables audiovisuel de ces agressions. Nous avons porter plainte contre les propos islamophobe tenus sur Cnews par la journaliste Zineb El Rhazaoui qui dit clairement que les femmes portant le voile soutiennent le terrorisme et Mr Dassier qui à déclaré que notre pays était en guerre contre l’islam donc que nos concitoyens et concitoyennes de confession musulmane sont des ennemis de leurs pays. Ce genre de propos conforte cette islamophobe qui agresse les citoyennes et citoyens de confession musulmane ou d’apparence sur Perpignan.

Non ! dans notre pays, il est encore répréhensible d’agresser des personnes car elles seraient de religions différentes ou d’apparence différente.

 
Thèmes