Pourquoi avoir choisi de soutenir le PEJ ?

Plus de 40 ans d’engagements et de militantisme à connotation religieuse ou citoyenne, et plusieurs initiatives de structuration vaines, car la transformation sur le plan politique de l’essai n’a pas eu lieu ; et aujourd’hui il existe une perspective encourageante avec le PEJ avec qui nous passons une barrière symbolique.

Pourquoi avoir choisi de soutenir le PEJ (Parti pour l’Egalité et la Justice) pour un engagement politique ?

Nous avons dépensé un temps et une énergie considérables pour occuper le terrain associatif vidé de sa substance qu’est l’éducation populaire, tuée par la Gauche au pouvoir, nous avons compris tardivement qu’après la Marche de 1983 contre le racisme et pour l’égalité des droits, que le Parti Socialiste et ses amis de gauche nous ont fait un véritable hold-up politique et nous ont cantonnés dans l’impasse de l’associatif pour se réserver le champ politique, tout en renforçant le plafond de verre et réduire certaines figures des quartiers et de l’immigration au rôle de supplétif ou de caution ethnique ou religieuse. La droite profitera largement à son tour de ce vivier et de ses pratiques et fera même une surenchère avec Sarkosy qui nommera deux arabes et une noire ministres et un préfet musulman comme il dit.

Plusieurs dynamiques et tentatives verront le jour depuis la Marche de 1983 , puis de Convergences 84, puis de l’Union des Jeunes Musulmans à Lyon en 1986 en passant par le Collectif des Musulmans de France, qui depuis 1992 devait être le fer de lance de l’engagement citoyen et politique des musulmans de France, en passant par le Forum Social des Quartiers Populaires créé avec le MIB


et d’autres acteurs en 2003 qui devait permettre l’émergence politique des habitants des quartiers populaires, en passant par les 3 jours de Toulouse qui avaient réuni les principales organisations de banlieue et de l’immigration ( MIB, DiverCité, Takticollectif, Emergence, CMF, Indigènes de la République, … ) en vue de créer un parti politique autonome, qui se concluront par un échec dû au refus des Indigènes de la république de participer à un parti dont le nom ne contiendrait pas le mot COLONIAL !!! Quelques militants et militantes continueront à croire dans ce projet d’une organisation politiquement autonome, créeront le parti FCP (Force Citoyenne Populaire) qui obtiendra deux élus l’un à Trappes et l’autre dans le département de l’Isère et finira par s’éteindre.

Mais quelque soient les initiatives et les bonnes volontés et les sacrifices des uns-nes et des autres, nous n’avons jamais pu présenter les 50 candidats aux législatives afin de tracer un sillon, marquer le paysage politique et obtenir les moyens de sortir de la précarité dans laquelle la classe politique nous a maintenu pendant des décennies.
Les enveloppes parlementaires qui ont servi à acheter ou museler un certain nombre d’acteurs de nos quartiers, et la participation de l’Etat si le parti obtient les 1% dans les 50 circonscriptions, (qui équivaut à 1.68 euro par voix obtenue) nous auraient permis de bousculer les partis traditionnels et de décomplexer les habitants des quartiers populaires vis-à-vis de la prise de pouvoir et de l’engagement politique. Il est important de rappeler que chez les héritiers de l’immigration la politique était considérée comme tabou et réservée à l’autre « le français, le blanc » et qu’on n’était pas chez nous etc… Même lorsque nous nous sommes émancipés de ce complexe et avons tenté d’investir le champ politique, nous avons été renvoyés magistralement, politiquement et médiatiquement à notre communautarisme présumé, notre islamité incompatible avec la sacro-sainte laïcité et autres comportements néo-coloniaux, et maintenus, pour les plus intègres d’entre nous, dans une précarité sociale et financière criminelle.

Pourquoi avoir choisi de vous engager avec les turcs ????

D’abord il s’agit de citoyens français d’origine turque et on ne nous pose pas la question lorsque nous nous engageons avec des citoyens français d’origine marocaine , algérienne ou lorsque des acteurs politiques dans les partis traditionnels ont des liens étroits avec des gouvernements étrangers via des organisations économiques culturelles ou sociales.

Je connais nos frères turcs avec et grâce à qui nous avons démarré l’UJM (Union des Jeunes Musulmans ) à Lyon en 1986 c’est à la Mosquée turque Kaplaniste dite intégriste de Villeurbanne que nous avons organisé les premières Conférences avec les frères Ramadan, Hassen Iqouissen et d’autres,


et que nous avons créé notre socle spirituel et organisationnel. Et plus de 30 ans après nous voyons que le peuple turc là-bas comme ici n’a pas choisi la voie du Khilafa prônée par Kaplan et les siens, et que le pragmatisme et le chemin vers la démocratie ont pris le dessus. Et pourtant le dénigrement et les attaques continuent de la part de l’Occident arrogant qui a mis des siècles à instaurer ce qu’il appelle sa démocratie, dont on voit les effets bénéfiques en Syrie en Irak en Lybie Afghanistan et ailleurs .

Nous entendons parler de lien entre le Pej et la Turquie qu’en pensez vous ?

J’ai voulu faire ce rappel et cette mise au point plus haut pour dire que même s’il existe des liens je ne vois pas en quoi ils poseraient plus de problèmes par rapport aux rapports qu’entretiennent d’autres pays étrangers comme le Maroc L’Algérie ou le Qatar et l’Arabie Saoudite avec des personnalités ou organisations religieuses sociales économiques ou culturelles Musulmanes ou arabes ou berbères et le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman ) en est un exemple criant.

Encore mieux ! les USA font de l’ingérence directe dans la vie politique française depuis plus de 60 ans en misant sur des acteurs dont certains sont dans nos propres rangs, sans que personne n’en dise mot !!!


( responsables d’associations de quartiers ou de lutte contre le racisme, de responsables de sites communautaires ou même imams et prédicateurs musulmans ) en les invitant tous frais payés aux Etats Unis pendant plusieurs semaines pour tenter un formatage de leur vision de ce pays impérialiste par excellence et pourtant silence radio . http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2008/04/09/usa-et-afro-maghrebins-de-france.html

Oui mais les arabes et les turcs ce n’est pas une histoire d’amour ?

Oui bien sûr nous savons tous comment le Califat est tombé en 1924 et comment l’empire ottoman qui représentait une force respectée fut anéanti et dépecé et les arabes ont leur responsabilité historique dans la balkanisation de la communauté et de la création de l’entité sioniste en Palestine Bien sûr qu’il existe chez certains turcs une forme de rancoeur voire de racisme envers les arabes même lorsqu’ils sont Musulmans et prient dans les mêmes Mosquées. Il y a un travail à faire pour dépasser ces problèmes et le PEJ est une des solutions comme la mixité dans les Mosquées françaises, ou bien l’échange de nos expériences qui en sont d’autres. Lorsque j’étais jeune en Ardèche dans les années 70 j’ai connu des commerçants qui refusaient de servir des allemands qui leur avaient pris l’Alsace et la Lorraine .

Et la question kurde et la dictature de Erdogan ?

Erdogan vient de subir une tentative de coup d’état et vous avez vu Morsi où il est actuellement !! , de plus il vient de faire un référendum gagné à 52% et pas à 99% comme chez les dictateurs arabes ou autres ; et enfin son peuple ne cesse de l’élire depuis 15 ans il faut arrêter de jouer aux impérialistes et donneurs de leçon . Il traine plus d’un siècle de Kemalisme, de laïcisme, de coups d’états militaires de dictature et il est aux Portes de l’Europe car il a fait évoluer son pays vers un mieux être économique et social.

Il y a quelques jours un reportage de France 2 sur la Turquie venait de nous de montrer des homosexuels des réseaux LGBT en train de jouer tranquillement au foot et critiquer le régime, pendant que Poutine chez lui et en Tchétchénie leur fait la chasse, et il est reçu royalement par la France a Versailles.

Bien sûr que Erdogan et la situation en Turquie ne sont pas parfaits mais chez nous non plus : on a vu la loi travail et le traitement de la contestation sociale , les bavures et crimes policiers l’ubérisation de nos vies, la criminalisation des militants pro palestiniens et même l’interdiction de manifestation de soutien au peuple palestinien . Le problème de Pej et plus largement de la Turquie c’est le PKK considéré comme mouvement terroriste par l’ONU et L’Europe mais les kurdes font partie intégrante de la Turquie et il y en a même au sein de Pej et qui sont même contre Erdogan. De plus le démantèlement de l’Irak et la part du lion attribuée aux kurdes devenus les agents de l’impérialisme américain et occidental pousse les autorités turques à avoir une rigidité compréhensive sur la question , l’instrumentalisation de la révolte du RIF au Maroc en ce moment devrait nous ramener a plus de réalisme Des journalistes incompétents prétendent que le Pej est l’émanation du Cojep qui est lui même l’émanation de l’AKP alors que Cojep existait avant l’Akp !? mais lorsqu’on veut noyer son chien on dit qu’il a la rage.

Par contre CRI s’est engagée et a engagé des responsables dans l’aventure car comme nous l’avons toujours dit l’islamophobie et le racisme se combattent politiquement.

Bien sûr que nous avons des critiques et des souhaits de voir la Turquie rompre avec l’entité sioniste pour donner un exemple aux autres pays Musulmans et quitter l’OTAN mais c’est quoi 15 ans à l’échelle de l’histoire des nations ??? Nous devons accompagner et aider nos frères turcs à aller dans ce sens et se tourner vers des relations Sud Sud plus importantes.

Vous n’êtes pas candidat avec le Pej, pourquoi ?

Car je serai plus utile à l’extérieur, et vu ce que l’état français me fait je ne suis pas bien placé pour ça . Ce qui compte c’est que nos enfants voient sur les affiches et Medias et entendent des candidats qui leur ressemblent pour casser ce complexe du colonisé qui a été inculqué depuis des décennies et qui consiste à dire que la politique ce n’est pas pour nous mais pour les maîtres blancs et que l’on doit se contenter de faire partie du casting, ou jouer l’arabe ou le Musulman caution ou de service pour justifier plus de répression, d’islamophobie et de Hogra .

Le passé de nos frères turcs leur a épargné cette posture du colonisé et ils prouvent tous les jours par leurs engagements et leur volonté de changer les choses qu’ils peuvent être une locomotive pour nos combats et que nous devons être avec eux aux commandes pour que les revendications des classes populaires et des populations les plus démunies ne soient pas oubliées.

Enfin cette étape doit être un début de changement de nos pratiques et nos engagements en refusant d’être les camions balais du système, en faisant le soutien scolaire, la prévention de la délinquance, les maraudes et autres repas du cœur , ou même en dépolitisant les questions internationales comme la Palestine ou la faim dans le monde alors que leurs solutions de trouvent dans le champ politique et dans la volonté décisionnelle d’œuvrer pour la justice et l’égalité pour tous ici et ailleurs.

Quelles perspectives ?

Mon souhait c’est qu’après les Elections Législatives et à la rentrée nous organisions une rencontre nationale avec tous les candidats autonomes de l’UDFM ou Français Musulmans du PEJ et de tous les autonomes afin de mettre en place une stratégie d’action pour toutes les échéances électorales à venir pour y aller sous la même bannière afin de peser réellement et de créer l’alternative politique.

Abdelaziz Chaambi Lyon le 05 Juin 2016

 
Thèmes