Rassemblement contre l’islamophobie à Argenteuil

Des centaines de personnes, 400 selon la police, un millier selon les organisateurs, se sont rassemblées samedi à Argenteuil (Val-d’Oise) pour dénoncer l’islamophobie, après des agressions de femmes voilées dans la ville.

« L’islamophobie en France existe, elle tue », a martelé devant des journalistes Kamel Raskallah, porte-parole du collectif des habitants d’Argenteuil-Bezons, déplorant le « mutisme » des médias et des responsables politiques.

Deux femmes voilées ont porté plainte pour des agressions commises ces dernières semaines.

La première victime, Rabia, 17 ans, a expliqué avoir été agressée le soir du 20 mai, alors qu’elle rentrait chez elle. « Ils m’ont arraché le voile, ils m’ont mise à terre, ils m’ont insultée de +sale arabe+, +sale musulmane+ », a-t-elle raconté lors d’une conférence de presse, avant le rassemblement organisé devant la sous-préfecture.

 
Thèmes