Vers une jonction des luttes contre le sionisme et l’islamophobie : Il est temps…

Il est temps… Il est temps de consolider la jonction faite entre la lutte contre le sionisme et celle contre l’islamophobie. En effet, à l’heure où les Palestiniens sont bombardés par les forces armées sionistes, où médias et politiques français reprennent en cœur la propagande israélienne, et où la police protège les extrémistes sionistes de la LDJ, cette jonction devient une nécessité.

Il est temps… Il est temps de consolider la jonction faite entre la lutte contre le sionisme et celle contre l’islamophobie. En effet, à l’heure où les Palestiniens sont bombardés par les forces armées sionistes, où médias et politiques français reprennent en cœur la propagande israélienne, et où la police protège les extrémistes sionistes de la LDJ, cette jonction devient une nécessité.

Depuis quelques mois, nous observons une nouvelle prise de conscience politique, communautaire et même civilisationnelle, un potentiel impressionnant de mobilisation et un affolement concomitant dans le camp sioniste. Des combats plus tranchés et tranchants qui vont de la demande d’abrogation des lois islamophobes au soutien total à « toute » la résistance palestinienne. Le sionisme a peur. Une double peur. Il a peur à la fois que la résistance palestinienne continue son combat, et que la communauté musulmane en France s’émancipe. Notre communauté prend conscience – enfin – que les promoteurs du sionisme sont également les promoteurs de l’islamophobie.

Il est temps… Il est temps de voir comment les leaders des partis extrémistes islamophobes en Europe font un « pèlerinage » politique dans les territoires occupés en Palestine pour absoudre leurs pêchés d’antisémitisme. Cette nouvelle virginité politique accordée a un prix : faire du musulman l’ennemi principal. Les thèses d’ « Eurabia » et du choc des civilisations ont fait du musulman en Occident et dans le monde musulman l’ennemi absolu, le terroriste, la figure du mal.

 
Thèmes